Chiropratique

L’émergence de la chiropratique

Par Association des chiropraticiens du Québec 0

Vous souvenez-vous de l’époque médiévale où les femmes prodiguant des soins aux malades étaient qualifiées de sorcières et brûlées vives sur le bûcher? Heureusement, ces pratiques ne font plus partie de nos mœurs modernes! La chiropratique est une discipline de la santé qui, bien qu’elle ne compte qu’un peu plus de 100 ans d’existence, s’appuie sur des connaissances anatomiques et des faits scientifiques documentés. Comment l’ajustement chiropratique est-il devenu partie intégrante d’une routine de santé et de bien-être en 2018? Retournons au 19e siècle pour le découvrir!

Contexte historique

La fin du 19e siècle marque une période trouble pour ce qui touche les soins donnés aux malades. Les saignées, les ventouses et les purges administrées de manière parfois cavalière commencent à inquiéter les biens pensants. Les soins apportés aux malades ne sont pas réglementés. La formation, la plupart du temps transmise exclusivement de manière orale, alarme le monde académique qui réclame autour de 1870 un contrôle écrit des connaissances pour ceux désirant exercer la médecine.

Le système traditionnel de formation et de pratique des soins de la santé est donc fortement remis en question, créant un contexte propice à l’émergence de nouvelles approches à la santé.

Un Canadien curieux

Daniel David Palmer, Canadien d’origine, s’installe en Iowa autour de 1866. Curieux de nature, il étudie en autodidacte l’anatomie, la neurologie et la physiologie. Il s’intéresse également de près aux origines et aux causes des maladies humaines. En parallèle à ses études, il fréquente en société des praticiens de différentes disciplines qui lui permettent d’approfondir ses connaissances des pathologies humaines. DD Palmer s’installe à Davenport en 1887 où il exerce auprès d’une clientèle florissante la carrière de vital healer.

La découverte

C’est en 1895 qu’Harvey Lillard consulte DD Palmer pour des problèmes survenus il y a dix-sept ans. Suite à un accident de travail, Lillard sent que quelque chose « lâche » dans son dos et il perd l’ouïe de son oreille gauche. En l’examinant et en tentant quelques manœuvres infructueuses, DD Palmer remarque sur son patient une zone de l’épiderme, le long de la colonne vertébrale, souffrant de décoloration cutanée qui, si elle est frottée, devient excessivement rouge. Perplexe, DD Palmer réfléchit pendant plus d’une semaine à la condition de son patient pour en venir à la conclusion que la quatrième vertèbre dorsale est déplacée. Il suffit alors de trouver un moyen efficace pour la remettre à sa position originale. Alors que plusieurs types de manipulations sont tentées sans succès, DD Palmer place finalement la tranche de sa main fermée sur la vertèbre pour ensuite appliquer une pression et une impulsion rapide dans un angle déterminé. La vertèbre replacée avec succès, il remarque aussitôt une amélioration de l’apparence de la zone dorsale concernée et le patient recouvre l’audition de son oreille gauche. C’est le premier ajustement chiropratique.

La transmission du savoir

La chiropratique, cette nouvelle approche thérapeutique pratiquée avec les mains, tire son origine des mots grecs cheir (main) et praxis (faire). La méthode en étant à ses balbutiements, DD Palmer préfère approfondir ses connaissances avant de faire état de sa découverte à ses pairs. Alors qu’il risque de perdre la vie dans un accident, il décide alors qu’il est temps d’assurer la transmission de cette nouvelle discipline. En témoignage des excellentes relations qu’entretient Palmer avec le monde médical de l’époque, le tiers des premiers étudiants de la Chiropractic School and Cure, fondée en 1898, sont des médecins. Le diplômé obtient, au terme de sa formation, le droit de pratiquer et d’enseigner la chiropratique.

Un retour aux temps modernes

La chiropratique est maintenant enseignée, pratiquée et reconnue à travers le monde comme discipline de la santé à part entière. Elle fait également partie intégrante de la routine santé de multiples familles, en prévention autant qu’en soins, pour un système neuro-musculo-squelettique en santé.

Source et références

  • Association chiropratique canadienne | chiropractic.ca
  • Dr André M. Gonthier, B.Sc. (pht.), D.C., F.I.C.C., chiropraticien (2005). L’approche chiropratique, tout simplement santé! Montréal : Éditions Nouvelles, 178 pages.

 

À propos de l'auteur
Autres articles de cet auteur
Association des chiropraticiens du Québec
L’Association des chiropraticiens du Québec (ACQ) est un organisme sans but lucratif existant depuis 1967. Dans le cadre de sa mission d’éducation grand public, l’Association des chiropraticiens du Québec met en œuvre des projets éducatifs et informatifs visant l’amélioration de la santé publique par des approches scientifiques, efficaces et non-invasives.

Laisser un commentaire