Habitudes de vie, Posture, Prévention

COVID-19 : 8 #chirotrucs pour les éducateurs en service de garde

Par Association des chiropraticiens du Québec 1

Même en période de confinement, certains services de garde demeurent ouverts afin de pouvoir veiller sur les enfants des travailleurs des services essentiels. Si ces établissements regorgent de jouets, de mobiliers et d’installations adaptés à la taille des tout petits, il en va autrement pour les adultes qui y travaillent : les éducateurs et éducatrices en services de garde. Ceux-ci doivent entre autres soulever des enfants, effectuer plusieurs tâches à répétition et circuler dans un environnement où le sol est parfois encombré. Il est donc primordial qu’ils respectent certaines mesures de prévention pour maintenir une santé neurovertébrale optimale!

Adapter son environnement

Avec toute l’action qui se déroule lors d’une journée avec les enfants, il peut être difficile de veiller à ce que tout le matériel soit toujours à la bonne place, au bon moment! Par contre, le simple fait de bien organiser son espace de travail peut faciliter la réalisation de plusieurs tâches quotidiennes en plus de diminuer les risques de blessures. Voici quelques idées :

  • Organisez votre aire de travail afin que tout ce dont vous avez besoin fréquemment se trouve à portée de main.
  • Assurez-vous que le matériel que vous utilisez fréquemment soit rangé sous la hauteur de vos épaules.
  • Prévoyez des tabourets ajustés à la taille des enfants que vous pourrez utiliser à la toilette ou dans le vestiaire, par exemple. Cela vous permettra de réaliser certaines tâches répétitives sans forcer votre dos.
  • Lorsqu’une activité impliquant du matériel est terminée, invitez les enfants à participer au ramassage des objets au sol. Cela diminuera les risques de chute et réduira le nombre de fois où vous devrez vous pencher au cours de la journée.

Soulever les tout-petits

Un poupon de quelques livres peut sembler si peu en poids, mais multiplié par le nombre de fois où il est déposé et repris, multiplié à nouveau par le nombre de poupons sous la responsabilité de l’éducateur, le total est lourd pour les articulations du dos, du cou et des membres supérieurs. Il existe pourtant des trucs simples pour diminuer les risques de blessures dues au soulèvement des enfants. En voici quelques-uns :

  • Lorsque vous devez soulever un enfant, assurez-vous de plier les genoux et de forcer avec vos cuisses.
  • Évitez les torsions en vous assurant de garder la tête alignée avec vos épaules et votre bassin.
  • Lorsque cela est possible, faites participer les enfants. Par exemple, encouragez-les à utiliser le marchepied de la table à langer lors des changements de couches ou à s’asseoir sur vous par eux-mêmes, plutôt que de les transporter.

Vous veillez si bien à la sécurité de nos tout-petits, mais veillez aussi à penser à votre bien-être! Tous en seront gagnants!

Références

https://www.youtube.com/watch?v=ZWU-i9ovopc&ab_channel=ASSTSAS

À propos de l'auteur
Autres articles de cet auteur
Association des chiropraticiens du Québec
L’Association des chiropraticiens du Québec (ACQ) est un organisme sans but lucratif existant depuis 1967. Dans le cadre de sa mission d’éducation grand public, l’Association des chiropraticiens du Québec met en œuvre des projets éducatifs et informatifs visant l’amélioration de la santé publique par des approches scientifiques, efficaces et non-invasives.
  1. Par Marie-Josee Leonard

    Est-ce possible qu’il y ait des cliniques ouvertes en temps de pandémie? Je fréquente une clinique qui est fermée mais j’aurais une urgence à traiter.

Laisser un commentaire