Chiropratique, Prévention, Sports

#Chirotrucs pour utiliser prudemment le trampoline

Par Association des chiropraticiens du Québec 0

Depuis quelques années, l’usage d’un trampoline à la maison gagne en popularité. Qu’il soit petit ou grand, le trampoline est plus populaire que jamais en période de confinement puisqu’il permet aux enfants de se dégourdir les jambes sans quitter la maison!

Toutefois, le risque de blessures est bien réel. Pour en profiter pleinement, le trampoline doit être utilisé prudemment. Outre les blessures majeures référées directement à un médecin ou à l’urgence, il est possible de constater un nombre accru de consultations pour des blessures mineures à modérées dans les cliniques chiropratiques, surtout en période estivale.

Douleurs au cou, douleurs entre les omoplates, entorses aux poignets, blessures aux chevilles peuvent être du lot.

Une décision éclairée

Lorsque les parents demandent conseil au chiropraticien concernant le trampoline, il arrive qu’ils aient droit à un regard réprobateur de la part des enfants, car cela trône en haut de la liste de leurs activités préférées. Malgré l’insistance des enfants, il vaut mieux prendre une décision éclairée avant de faire l’achat d’un trampoline.

Oui, toutes les activités peuvent comporter des risques et les enfants ont besoin de bouger! De plus, le trampoline peut permettre de développer plusieurs aptitudes physiques. Par contre, de plus en plus de recherches démontrent clairement que le trampoline augmente drastiquement le risque de blessures.

Selon le Dr Peter Glavas, chirurgien orthopédiste au CHU Sainte-Justine et à l’Hôpital Shriners, sur près de 90 % des cas, les blessures dues au trampoline sont liées à une fracture et parmi eux, 40 % seraient des enfants de moins de 6 ans.

Quelques faits

Selon une étude du système canadien hospitalier d’information et de recherches en préventions des traumatismes, plus de 6000 patients ont été traités à l’hôpital pour des blessures dues au trampoline entre 2012 et 2016,.

Certaines des blessures pouvant survenir sur un trampoline incluent les:

  • coupures et ecchymoses
  • entorses et foulures
  • fractures
  • traumatismes crâniens,
  • blessures au dos et au cou

Pour diminuer les risques

Il est recommandé de:

  • Sauter au centre du trampoline
  • Entourer le trampoline d’une matière de sécurité capable d’absorber les impacts
  • Ne pas laisser un enfant de moins de 6 ans sauter sur le trampoline
  • N’être qu’une seule personne à la fois
  • Ne pas sauter sur le trampoline d’un point plus élevé
  • Ne pas effectuer de sauts périlleux, pirouettes, etc
  • Ne pas utiliser le trampoline comme tremplin
  • Ne pas porter de vêtements ou accessoires qui pourraient rester coincé

En plus d’appliquer ces conseils, consultez votre chiropraticien pour vous assurer de diminuer le risque de blessures dues à l’utilisation du trampoline!

Références

https://www.journaldequebec.com/2020/05/15/mission-impossible-pour-trouver-un-trampoline 

https://www.caringforkids.cps.ca/handouts/home_trampolines

https://www.soinsdenosenfants.cps.ca/handouts/home_trampolines

https://www.lapresse.ca/actualites/sante/202005/22/01-5274591-trampoline-une-pratique-a-haut-risque.php

https://www.rospa.com/leisure-safety/Advice/Trampoline

https://www.journaldemontreal.com/2020/05/21/les-trampolines-fortement-deconseilles-par-les-experts

 

 

 

À propos de l'auteur
Autres articles de cet auteur
Association des chiropraticiens du Québec
L’Association des chiropraticiens du Québec (ACQ) est un organisme sans but lucratif existant depuis 1967. Dans le cadre de sa mission d’éducation grand public, l’Association des chiropraticiens du Québec met en œuvre des projets éducatifs et informatifs visant l’amélioration de la santé publique par des approches scientifiques, efficaces et non-invasives.

Laisser un commentaire