Chiropratique, Habitudes de vie, Posture, Prévention

Jardiner sans se blesser

Par Association des chiropraticiens du Québec 2

Avant – Pour bien se préparer à jardiner.

Avant de vous attaquer à la besogne, préparez vos articulations, vos muscles et votre dos à l’effort. Qui ne s’est pas réveillé, au lendemain d’une séance intense de jardinage, avec des douleurs à des muscles dont l’existence était jusqu’alors insoupçonnée ? Avant de commencer, il est important de bien s’échauffer. L’activité de jardiner provoquera une demande accrue du travail cardiovasculaire et une augmentation des amplitudes de mouvements pouvant provoquer des blessures. Un échauffement est donc conseillé pour préparer le corps à l’effort, ce qui augmentera la température des muscles, articulations et tendons.

Pendant – Pour jardiner sans se blesser

  • Alternez fréquemment les tâches, en passant de lourd à léger ou de la position agenouillée à une tâche qui s’effectue debout. Un changement régulier de position préviendra la sollicitation, pour une période trop longue, d’un même groupe de muscles, tendons, capsules, etc.
  • Utilisez des protecteurs ou un tapis pour les genoux afin de réduire la tension sur les muscles et les articulations
  • Pliez toujours les genoux en gardant le dos droit pour prendre ou déposer une charge.
  • Divisez une grosse charge en plusieurs petites plutôt que de vous blesser en effectuant par exemple un seul et très lourd voyage de terre

Après – Pour en profiter.

Si l’échauffement est important au début, il est tout aussi recommandé de bien s’étirer à la fin de la journée. Les muscles et tendons ont aussi besoin d’être assouplis. De bon étirements préviendront les raideurs du lendemain et contribueront à augmenter et maintenir un niveau adéquat de flexibilité.

La chiropratique à la rescousse. Malgré vos précautions, vous souffrez ? Dites-vous qu’une douleur musculaire qui dure plus de 48 heures est un signal de votre corps vous indiquant qu’il a besoin d’aide. Consultez un docteur en chiropratique. Il est formé pour diagnostiquer et traiter les problèmes de la colonne vertébrale et du système neuro-musculo-squelettique. En plus de soulager votre douleur, le chiropraticien pourra vous indiquer comment corriger votre posture, afin que vous puissiez vous amuser au jardin tout au long de la saison.

4241549edd82c1547fc6cd466ae778a4

À propos de l'auteur
Autres articles de cet auteur
Association des chiropraticiens du Québec
L’Association des chiropraticiens du Québec (ACQ) est un organisme sans but lucratif existant depuis 1967. Dans le cadre de sa mission d’éducation grand public, l’Association des chiropraticiens du Québec met en œuvre des projets éducatifs et informatifs visant l’amélioration de la santé publique par des approches scientifiques, efficaces et non-invasives.
2 Commentaires
Laisser un commentaire
  1. Par Gagné

    jai le nair asiatique qui ne va pa

    • Par Association des chiropraticiens du Québec

      Bonjour,

      À noter qu’aucune évaluation de votre condition ou diagnostic ne peut être posé sans qu’un professionnel de la santé, tel un chiropraticien, vous ait examiné. Les douleurs sciatiques font parties des conditions qui peuvent être traitées efficacement par des soins chiropratiques. Nous vous invitons à consulter un docteur en chiropratique près de chez vous, que vous pouvez trouver en utilisant l’outil « trouver un chiropraticien » sur le chiropratique.com.

      Bonne santé!

Laisser un commentaire